ARMORIAL GÉNÉRAL OU REGISTRES DE LA NOBLESSE DE FRANCE - Registre Sixième
zoom_out_map
chevron_left chevron_right
Téléchargement

ARMORIAL GÉNÉRAL OU REGISTRES DE LA NOBLESSE DE FRANCE - Registre Sixième

ARMORIAL GÉNÉRAL OU REGISTRES DE LA NOBLESSE DE FRANCE

REGISTRE SIXIEME

Auteur : d'Hozier (Louis Pierre) / d'Hozier de Sérigny (Antoine Marie)

Genre : Généalogie, héraldique, noblesse.

Etat : Neuf

Format :  Téléchargement par tome du Registre Sixième

10,00 € (TTC) 10,00 € (HT)
Taxe comprise
Paiements sécurisés

La première édition de l’« Armorial général ou registres de la noblesse de France » fut publiée de 1738 à 1768 en six registres divisés en dix volumes, sous la direction de Louis Pierre d'Hozier et de son fils Antoine Marie d'Hozier de Sérigny.

De 1865 à 1908, la maison Firmin-Didot republia cet important ouvrage en reprenant textuellement l'édition originale et en y ajoutant un septième registre dont la rédaction des généalogies fut laissée aux soins des familles, avec l'aide et sous le contrôle de l'éditeur, dont on lira avec profit l'avis figurant en tête de ce registre. Il ne faut pas confondre évi­demment ce septième registre avec l'ouvrage connu sous ce nom, publié en 1847 par le Président Ambroise Louis Marie d'Hozier et Charles d'Hozier, avec la collaboration de A.E.B. de Stadler en un volume grand in-octavo.

Rééditant en fac-similé la publication de Firmin-Didot qui joint à une belle composition typographique, l'avantage de posséder une pagination suivie par registre, absente dans l'édition du XVIIIe siècle, il a été néanmoins nécessaire de procéder à certains rema­niements. En effet, l'édition originale comprend quatre sortes de tables partielles. En pre­mier lieu, une liste des généalogies, appelées articles ou notices par les d'Hozier, contenus dans chaque registre et placée en tête de chacun d'eux, sauf pour le premier où elle figure au début du second. Puis viennent dans les registres III, IV et V des listes refondues qui reprennent les généalogies des précédents, au fur et à mesure de leur parution. Ces listes générales sont insérées en tête des registres, après celle particulière au registre considéré. Enfin, deux tables par registre, l'une des patronymes, l'autre des noms de terre terminent les ouvrages, à l'exception du registre I qui ne possède qu'une table unique où sont réper­toriés ensemble les patronymes et les noms de lieu.

Ces listes et ces tables comportant un nombre de pages important, il s'ensuit que les généalogies se trouvent enchevêtrées dans ces diverses tables, et il en résulte une certaine confusion et surtout une difficulté de consultation. L'on a donc rejeté en fin de registre toutes les listes et tables afférentes à chacun d'eux, sans se préoccuper de la pagination qui n'interfère à aucun moment. L'on trouvera donc, immédiatement après le texte, la table des patronymes, puis celle des terres, ensuite la liste des généalogies du registre, et enfin pour les registres III, IV et V, les listes refondues. La table générale des sept registres ayant été établie, les listes et tables partielles ne présentent d'intérêt que pour les terres.

Dans l'ensemble de l'œuvre, les généalogies sont normalement classées par ordre alphabétique à l'intérieur de chaque registre, mais ce classement n'est pas toujours rigou­reux. Il faut signaler que la table des noms de terre du registre V est indiquée fautivement comme étant du IV, alors qu'il s'agit bien de celle du V.

Dans chaque fichier (pdf) par tome de ces téléchargements, élaborés par Philippe de Chaulieu, figurent une table permettant de repérer facilement les articles ou notices généalogiques recherchées.

AGORDLNDF-R6
996 Articles
chat Commentaires (0)